Skip to content

Respirer

Pour une ville sobre et respectueuse de la planète

L'écologie ensemble

Nous avons le sentiment qu’une ville, sans être la seule responsable, peut fortement sensibiliser et mobiliser ses habitants sur les questions environnementales. Nous devons être plus responsables et adopter des comportements plus vertueux. Pour cela, il faut inciter et faciliter, sans jamais s’abandonner à une écologie punitive.

La ville doit aussi être exemplaire dans son comportement. Elle a entamé cette transition en bannissant d’ici 3 ans les plastiques à usages uniques, en réduisant de 38% la consommation d’énergie dans les bâtiments publics, en réduisant aussi de 81% la consommation d’eau pour le traitement des espaces verts…  Des actions fortes et concrètes qui doivent être poursuivies pour mieux respirer à Bordeaux

Le saviez-vous ?

  • Alors que tout au long des XVIIIème et XIXème siècles les villes se parent de squares et de jardins par souci d’équilibre physique et psychique, le XXème siècle sera quant à lui marqué par une vision fonctionnaliste des centres urbains où la nature n’a plus sa place au profit notamment des ensembles de logement et des routes. Le premier plan vert bordelais date de 2001. Depuis cette date, 70 ha d’espaces verts ont été créés (+20%), autant ont été rénovés et 23 Ha de plantation d’accompagnement de voirie ont été réalisés. En 2018, le patrimoine vert de la ville de Bordeaux couvre 600 Ha, dont 400 Ha de parcs et jardins. Bordeaux compte par ailleurs environ 46 000 arbres dont 17 000 plantés depuis 2001. Parmi les projets majeurs : les quais, le parc aux angéliques, le jardin botanique... mais aussi de nombreux squares de proximité.
  • Bordeaux s’est engagé à tripler les plantations d’arbres. D’ici 2025, 20 000 arbres seront plantés dans des secteurs identifiés (place Saint-Projet, place Ravezies, cours du Médoc, cours Edouard Vaillant, cours Balguerie, les 3 cimetières bordelais, avenue Maréchal Delatte de Trassigny, réserve écologique des barails, stades et équipements sportifs…)

Notre objectif :

Favoriser la naissance d'un écosystème durable et circulaire par quartier

Généraliser dans tous les quartiers des outils d’économie circulaire de proximité : composteur collectif, boite à dons, frigo 0 gaspi, boite à lire, container enterré, station de gonflage et réparation de vélos en libre service…

  • Mailler le territoire municipal de bornes qui détectent la pollution pour connaître en temps réel, dans tous les quartiers la qualité de l’air.
  • Installer sur la façade de l’Hôtel de ville un compteur Carbone permettant de prendre conscience collectivement de notre empreinte écologique
  • Indiquer la température au sol dans des rues ciblées 

Trier mieux, trier plus, et créer de nouveaux espaces d’apports volontaires

Moins d’artificialisation des sols, plus d’arbres, des matériaux drainants, du mobilier urbains polyvalents et accessibles à tous…

  • Créer un poumon vert arboré vivant et animé sur les allées Serr
  • Aménager et renaturer les sous-bois de part et d’autre des Quinconces
  • Lancer un grand plan de renouvellement urbain pour Meriadeck (requalifier l’espace public, améliorer les circulations, ouvrir et animer les pieds d’immeuble)
  • Aménager certains parkings aériens en espaces verts (parking Saint-Bruno, cité administrative…)
  • Identifier et lutter contre tous les îlots de chaleur urbain et végétaliser toutes les grandes places de la ville (conserver la place des Quinconces comme lieu d’organisation de grandes manifestations, 1000 arbres y sont déjà plantés)
  • Offrir à chaque bordelais un jardin ou espace végétalisé significatif à moins de 200 mètres de son domicile.
  • Créer un dispositif d’incitation financière pour que les propriétaires privés plantent des arbres sur leur terrains, dans leurs jardins.
  • Faire des boulevards une véritable promenade verte
  • Planter 1000 arbres dans les cimetières bordelais
  • Multiplier par 5 les surfaces de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, notamment en couvrant les bâtiments publics
  • Ouvrir l’ensemble des parcs et jardins entre le 15 juin et le 15 septembre jusqu’à 22h.
  • Implanter des mini-forêts naturelles selon la méthode Miyawaki partout en ville. Cette méthode de plantation permet d’installer très rapidement de véritables forêts, pépites de biodiversité et de fraîcheur. Elles sont 30 fois plus denses qu’une plantation d’arbres classiques.