Skip to content

s'épanouir

Bordeaux, ville de cultures

La culture pour tous !

La culture à Bordeaux, fruit d’un alliage exceptionnel entre patrimoine, rénovation urbaine et création, est aujourd’hui caractérisée par une forte vitalité dans tous les quartiers, pour tous les publics. C’est une fierté que nous devons à la fois aux institutions municipales mais également aux 200 associations culturelles soutenues par la Ville (70 millions d’euros par an pour la Culture et le Patrimoine soit 330€/habitant).

Mais les tensions sociales et sociétales qui secouent le pays, comme les crises et mutations qui traversent le monde artistique, nous amènent à repenser la politique culturelle municipale. Elle doit plus que jamais avoir pour ambition de répondre aux besoins ou attentes de l’ensemble de la population et être un outil de sa cohésion. La priorité donnée aux politiques d’attractivité ou de rayonnement a probablement trouvé ses limites.

De nouvelles priorités culturelles doivent être établies, sans renoncer à notre ambition. Bordeaux doit désormais faire de la culture le ciment de la cohésion sociale et territoriale.

Après la densification opérée entre 2014 et 2020 (Aréna, POLA, Muséum, Archives, Bibliothèque de Caudéran, Salle des fêtes du Grand Parc…), la qualité du réseau des lieux culturels est à souligner. A Bordeaux, aucun lieu majeur ne manque. Aussi le principal objectif du futur mandat sera de rendre l’offre culturelle existante encore plus accessible au plus grand nombre. La question des publics, de la transmission, de l’information et des quartiers sera au cœur du « Document d’Orientation Culturelle » n°2. Pour bâtir cette feuille de route collective, nous organiserons dans les semaines qui suivent l’élection les « Etats Généraux des arts, de la culture et du patrimoine ».

 

Le saviez-vous ?

  • Un sondage IFOP réalisé en 2018 révèle que 81% des bordelais sont satisfaits de l’offre culturelle

Nos objectifs

1. Rendre l'offre culturelle accessible au plus grand nombre

Dans chaque quartier, en lien avec les centres d’animation et les maisons de quartier

L’objectif sera de toucher des personnes éloignées de la pratique culturelle et de l’offre existante 

  • Faire du square Dom Bedos à Bordeaux Sud une « halle des arts »
  • Créer un portail métropolitain de l’offre culturelle pour éclairer les habitants face au maquis des offres de spectacles, d’expos, formations artistiques… avec un focus sur les propositions pour les enfants 
  • Ouvrir le budget participatif aux projets culturels
  • Rénover les bibliothèques de quartier en commençant par Bacalan et Jardin Public

2. Soutenir les artistes, la création et l'innovation

…insuffisamment présent dans la Métropole en créant notamment un lieu de FABrique, en rénovant le Glob Théâtre aux Chartrons et la Manufacture à Bordeaux Sud

Elle sera pluridisciplinaire et proposera des bourses et des résidences.

– espace de diffusion, d’exposition, de formation, de réflexion & de rencontre autour de l’image et de l’image en mouvement – 

La maison du cinéma et de la photographie à Bordeaux est un lieu inédit de foisonnement et de rencontres du cinéma, de la photographie, et de l’image en mouvement.
Du cinéma de patrimoine à YouTube, en passant par la photographie, ouverte sur le monde et portée par ses publics, La maison du cinéma a pour objectif d’accueillir et de faire rayonner la culture de l’image. 

Programmations thématiques, expositions, rétrospectives, rencontres avec les cinéastes et photographes, masterclass, résidences artistiques, formation, éducation artistique, mais aussi carrefour des cinéphiles, des professionnels, des associations et appropriation par le public, irriguent le projet.

3. Renforcer nos institutions, valoriser le patrimoine

Il portera un message universel et civilisationnel grâce à ses collections très diversifiées et au tombeau présumé de Michel de Montaigne

Initiative lancée par le Ministère de la Culture, Bordeaux pourra accueillir cette maison dans l’hôtel de Ragueneau, en centre-ville, en proposant notamment un toit aux artistes menacés dans leur pays

Rapprocher le Jardin botanique à La Bastide et le Muséum au Jardin Public, avec deux sites de part et d’autre de la Garonne, pour donner une lecture du monde et du vivant à l’heure où notre planète est plus que jamais menacée

  • Démarrer la rénovation de la flèche Saint-Michel
  • Rénover l’Ecole Supérieur des Beaux-Arts qui forme les plasticiens de demain
  • Rénover le Musée des arts décoratifs et du design

L’arrivée d’une nouvelle directrice doit permettre de renforcer son rôle de centre/musée d’art contemporain ouvert sur la ville et accessible au plus grand nombre

Opéra National, Théâtre National de Bordeaux Aquitaine, Arc en Rêve-Centre d’Architecture, Musée des Beaux-Arts… qui doivent s’ouvrir toujours plus fortement sur la cité et toucher de nouveaux publics, notamment les plus jeunes

Grâce à des travaux de restructuration, en faire un lieu de référence en matière de design

 

 

4. Avoir une nouvelle ambition sportive